Cartulaire de l’abbaye Saint Jean de Sorde

L’ancienne abbaye Saint Jean de Sorde (Sorde-l’Abbaye – Landes) possédait un vrai cartulaire (recueil en liasses, cahiers de chartes). Deux extraits intéressent plus particulièrement la commune de Guiche.

Arnaud Sanche (vers 1110)

« A la suite de quoi, Arnaud Sanche, fils de Sanche Fort, devait se battre en duel avec Guilhem Malfarra parce qu’il avait trahi son frère, et l’avait tué dans le château d’Aspremont. Il vint lui-même prier Saint-Jean et donna un casal à Guiche avec les aleux qu’il avait eus de sa mère, afin que Dieu lui donne la victoire sur le traître. Il le tua, l’amputa des deux mains, du nez et de la langue, lui arracha les testicules et donna à Saint-Jean sa dépouille ainsi que ses armes : sa lance, son glaive, son bouclier, ses chaussures de fer et son haubert. »

Extrait du livre « Cartulaire de l’abbaye Saint-Jean-de-Sorde » par J.-F. Robert Martin p 64

Nota : les ruines du château d’Aspremont sont visibles au dessus de la ville de Peyrehorade.

Comdet de Miremont (entre 1150 et 1167)

« Comdet de Miremont s’est donné à Dieu et à Saint-Jean et s’est fait moine. Pour la rédemption de son âme, il a donné le casal de Hiriart rendant un cens qui est ainsi : une conque de froment, deux d’annone, cinq conques de vin, si la vendange se fait. Si par cas fortuit la vendange ne se fait pas, ou bien il la vendra si le seigneur le demande, ou bien il donnera à son maître dix conques de pommes, une poule le jour de la Nativité, un porc à Noël, le meilleur qu’il aura chez lui ou dans une autre de ses quatre maisons, ou bien douze pièces, une brebis stérile en mai s’il y en a des garanties, le droit et la loi, et il répandra le fumier sur les terres avec ses bœufs. S’il ne le peut pas, il ira avec sa charrue là où Saint-Jean aura une manse ou une grange dans ses propriétés. Si ce vilain a des fils ou des filles, ils ne quitteront par leur maître sans sa permission. Si dans ce domaine un voleur ou toute autre personne est arrêté, il le livrera à son maître selon l’usage de cette terre. Ledit Comdet a même donné toute la terre qu’il avait à Laveake et Hiriart, avec les noyers et les pommiers qui y sont. L’abbé Arnaud Boniou, en présence de qui cela fut fait, a fait chanter pour lui mille messes. L’ont vu : A. Guilhem de Sort évêque de Dax, Vivien de Gramont, Garsie Raymond d’Arbouet, et son fils Raymond, Raymond d’Arbouet archidiacre de Dax et bien d’autres. »

Extrait du livre « Cartulaire de l’abbaye Saint-Jean-de-Sorde » par J.-F. Robert Martin p 216

1000 ans d’histoire

Du XI au XIIIe siècle | Du XIV au XVe siècle | Du XVI au XVIIIe siècle | Du XIX au XXe siècle

Articles

Bibliographie

  • BAREIGTS André, Guiche, village du Labourd, document dactylographié, 1969
  • BAREIGTS André, Le père Jean-François Darrigo (1863-1919), 1987
  • BAREIGTS André, L’abbé H. Charbonneau, prêtre gascon 1882-1944, 1982
  • GARAT SAINT-MARTIN Jean, Guiche, publié avec le concours de la Mairie de Guiche, 1994
  • MARTIN J.F. Robert, Cartulaire de l’Abbaye de Saint Jean de Sorde, éd. Atlantica, 1999
  • RAYMOND Paul, Cartulaire de l’abbaye de Saint Jean de Sorde, 1893, repris par les éditions Atlantica, 1998
  • RIBETON Olivier, Un musée Gramont à Bayonne, Société des Sciences, Lettres et Arts de Bayonne, 1986
  • RITTER Raymond, Bidache, principauté souveraine, éditions Audin (Lyon), 1958
  • RITTER Raymond, Corisande d’Andoins, éditions Albin Michel, 1959
  • RITTER Raymond, Guiche à la fin du XVe siècle, in Bulletin de la société de Borda, 1968
  • ROBERT Jean, Bidache, des travaux et des jours en Piémont Pyrénéen, éditions Jean-Pierre Gyss, 1984