D’où vient le nom du village « Guiche »

Le nom de Guiche apparaît pour la première fois dans des documents datés du XIe siècle. A cette époque, et tout au long du moyen âge, l’orthographe de Guiche est : Guissen. Guiche faisant partie du Labourd, les labourdins nomme le village Gixune.

R.D. Péhau écrit en 1978 « En Labourdin actuel Gixune (prononcé Guichouné) c’est la chaux, tout à fait plausible au XVIIe siècle où ce nom apparaît. Auparavant c’est Guissen ou Guessin ; l’adjectif étant invariable en labourdin, Gizen peut désigner la terre alluviale grasse de la rive Nord de la Bidouze, vue du château. » (R.D. Péhau Images de Guiche)

De son côté A. Bareigts cite le professeur H. Gavel « Ou bien c’est un nom très ancien, antérieur à la latinisation du pays gascon, ou bien c’est un nom très ancien d’origine basque avant d’être gasconisée. Mais dans ce cas comme dans l’autre, le nom est apparemment trop ancien pour que l’on puisse déterminer sa signification » (A. Bareigts Guiche p. 5)

D’autres études font dériver le nom Guiche du latin vitica, (les vrilles de la vigne) mais généralement cette interprétation n’est pas retenue.

Dans un village où les noms des différents lieux témoignent d’influences multiples (basques et gasconnes pour citer les principales), la question « D’où vient le nom « Guiche » ? » reçoit de nombreuses réponses, aussi est-il préférable de la laisser ouverte !

1000 ans d’histoire

Du XI au XIIIe siècle | Du XIV au XVe siècle | Du XVI au XVIIIe siècle | Du XIX au XXe siècle

Articles

Bibliographie

  • BAREIGTS André, Guiche, village du Labourd, document dactylographié, 1969
  • BAREIGTS André, Le père Jean-François Darrigo (1863-1919), 1987
  • BAREIGTS André, L’abbé H. Charbonneau, prêtre gascon 1882-1944, 1982
  • GARAT SAINT-MARTIN Jean, Guiche, publié avec le concours de la Mairie de Guiche, 1994
  • MARTIN J.F. Robert, Cartulaire de l’Abbaye de Saint Jean de Sorde, éd. Atlantica, 1999
  • RAYMOND Paul, Cartulaire de l’abbaye de Saint Jean de Sorde, 1893, repris par les éditions Atlantica, 1998
  • RIBETON Olivier, Un musée Gramont à Bayonne, Société des Sciences, Lettres et Arts de Bayonne, 1986
  • RITTER Raymond, Bidache, principauté souveraine, éditions Audin (Lyon), 1958
  • RITTER Raymond, Corisande d’Andoins, éditions Albin Michel, 1959
  • RITTER Raymond, Guiche à la fin du XVe siècle, in Bulletin de la société de Borda, 1968
  • ROBERT Jean, Bidache, des travaux et des jours en Piémont Pyrénéen, éditions Jean-Pierre Gyss, 1984